Jacques Beauchemin

Professeur

Photo de Jacques Beauchemin
Téléphone : (514) 987-3000 poste 8784
Local : A-1355
Langue : Français
Informations générales

Unités de recherche

  • Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)
Enseignement
Distinctions
  • Comité-conseil de la Commission Bouchard-Taylor

Directions de thèses et mémoires

Thèses de doctorat
Mémoires

Publications

Articles scientifiques
Chapitres de livre
  • Beauchemin, J. (2012). Fernand Dumont : La vigile du Québec et Raisons communes. Dans R. Comeau, C.-P. Courtois et D. Monière (dir.). Histoire intellectuelle de l’indépendantisme québécois. Montréal : VLB éditeur.
    Notes: Tome 2 : 1968-2012
  • Beauchemin, J. (2011). La Révolution tranquille : entre le rejet du passé et les promesses de l’avenir. Dans G. Berthiaume et C. Corbo (dir.). La Révolution tranquille en héritage (p. 157–182). Montréal : Boréal.
  • Beauchemin, J. (2011). Le rapport à l’histoire dans la société des identités : la dette mémorielle comme enjeu. Dans J. Beauchemin (dir.). Mémoire et démocratie en Occident : concurrence des mémoires ou concurrence victimaire. Bruxelles : P.I.E. Peter Lang.
  • Beauchemin, J. (2010). L'insoutenable légèreté de l'histoire : de quelques paradoxes du rapport à l'histoire au Québec. Dans É. Bédard et S. Cantin (dir.). L'Histoire nationale en débat : regards croisés sur la France et le Québec (p. 79–102). Paris : Riveneuve éditions.
  • Beauchemin, J. (2010). La notion de diversité comme lieu commun. Dans B. Gagnon (dir.). La diversité québécoise en débat : Bouchard, Taylor et les autres (p. 27–41). Montréal : Québec Amérique.
  • Beauchemin, J. (2010). Le pluralisme identitaire et le conflit des mémoires au Québec. Dans J.-F. Plamondon et A. De Vaucher (dir.). Les enjeux du pluralisme : l'actualité du modèle québécois (p. 77–90). Bologne (Italie) : Pendragon.
  • Beauchemin, J. (2009). Penser l’émancipation à l’heure où se dérobe le pouvoir. Dans G. Tremblay (dir.). L'émancipation, hier et aujourd'hui : perspectives françaises et québécoises (p. 9–20). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Beauchemin, J. (2009). Quête de sens et nostalgie des origines dans la pensée de Fernand Dumont. Dans S. Cantin et M. Deschênes (dir.) (p. 53–66). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Beauchemin, J. (2008). Présentation. Oeuvres complètes de Fernand Dumont (p. xxxv-xlix). Québec : Presses de l'Université Laval.
    Notes: Tome 1
  • Beauchemin, J. (2008). Vulnérabilité sociale et crise du politique. Dans V. Châtel et S. Roy (dir.). Penser la vulnérabilité : visages de la fragilisation du social (p. 51–64). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Beauchemin, J. (2007). Le règne de l’opinion comme symptôme de la dépolitisation de l’espace public. Dans C. Perraton, É. Paquette et P. Barrette (dir.). Dérive de l'espace public à l'ère du divertissement (p. 9–23). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Beauchemin, J. (2007). L’idéal postnationaliste et la crise de la mémoire nationale. Dans E.-M. Meunier et J.Y. Thériault (dir.). Les impasses de la mémoire : histoire, filiation, nation et religion (p. 251–275). Montréal : Fides.
  • Beauchemin, J. (2006). Antoine Labelle et le pays à faire. Dans J.-P. Warren (dir.). Mémoires d'un avenir : dix utopies qui ont forgé le Québec (p. 53–60). Montréal : Éditions Nota bene.
  • Beauchemin, J. (2006). Grandeur et misère de l’idée de responsabilité sociale. Dans É. Gagnon et F. Saillant (dir.). De la responsabilité : éthique et politique (p. 87–103). Montréal : Éditions Liber.
  • Beauchemin, J. (2006). La protection de la langue et de l'identité collective comme enjeu au sein de la conscience historique québécoise. Dans P. Georgeault et M. Pagé (dir.). Le français, langue de la diversité québécoise : une réflexion pluridisciplinaire (p. 131–151). Montréal : Québec Amérique.
  • Beauchemin, J. (2006). Un interprète de la société québécoise. Dans C. Saint-Pierre et J.-P. Warren (dir.). Sociologie et société québécoise : présences de Guy Rocher (p. 41–52). Montréal : Les Presses de l'Université de Montréal.
  • Beauchemin, J. (2005). Fernand Dumont. Dans B. Marshall (dir.). France and the Americas : culture, politics, and history : a multidisciplinary encyclopedia. Santa Barbara : ABC-CLIO.
  • Beauchemin, J. (2005). La défense du bien commun comme éthique publique. Dans Y. Boisvert (dir.). Qu'est-ce que l'éthique publique? (p. 79–94). Montréal : Éditions Liber.
  • Beauchemin, J. (2005). La souveraineté au nom de la mémoire. Dans J. Couture (dir.). Redonner sens à l'indépendance (p. 19–35). Montréal : VLB éditeur.
  • Beauchemin, J. (2004). De la nation à l'identité : la dénationalisation de la représentation politique au Canada français et au Québec. Dans S. Langlois et J. Létourneau (dir.). Aspects de la nouvelle francophonie canadienne (p. 165–188). Québec : Presses de l'Université Laval.
    Notes: Collection de la CEFAN
  • Beauchemin, J. (2004). Souverainisme/souveraineté. Dans G. Ferréol et G. Jucquois (dir.). Dictionnaire de l'altérité et des relations interculturelles (p. 328–329). Paris : Armand Colin.
  • Beauchemin, J. (2003). La nation entre communauté imaginée et communauté politique. Dans R. Canet et J. Duchastel (dir.). La nation en débat : entre modernité et postmodernité (p. 47–63). Montréal : Athéna Éditions.
  • Beauchemin, J. (2003). La reconnaissance du particularisme identitaire en tant que nouvel universalisme : l’ambiguïté du projet politique dans les sociétés pluralistes. Dans J.-M. Larouche (dir.). Reconnaissance et citoyenneté : au carrefour de l'éthique et du politique (p. 79–94). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Beauchemin, J. (2003). Qu'est-ce qu'être Québécois : entre la préservation de soi et l'ouverture à l'autre? Dans A.-G. Gagnon (dir.). Québec : État et société (p. 27–43). Montréal : Québec Amérique.
    Notes: Traduction en anglais, portugais, espagnol, catalan et allemand
  • Beauchemin, J. (2001). Defence and illustration of a nation torn. Dans M. Venne (dir.). Vive Quebec! : new thinking and new approaches to the Quebec Nation (p. 155–168). Toronto : James Lorimer.
  • Beauchemin, J. (2001). Le sujet politique québécois : l’indicible “nous”. Dans J. Maclure et A.-G. Gagnon (dir.). Repères en mutation : identité et citoyenneté dans le Québec contemporain (p. 205–220). Montréal : Québec Amérique.
  • Beauchemin, J. (2001). Politisation d’un nationalisme ethniciste dans le Québec duplessiste. Dans M. Sarra-Bournet (dir.). Les nationalismes au Québec du XIXe au XXIe siècle (p. 117–129). Québec : Presses de l'Université Laval.
  • Beauchemin, J. (2000). Défense et illustration d’une nation écartelée. Dans M. Venne (dir.). Penser la nation québécoise (p. 259–282). Montréal : Québec Amérique.
  • Beauchemin, J. (2000). La révolution tranquille : le temps du désenchantement. Dans Y. Bélanger, R. Comeau et C. Métivier (dir.). La révolution tranquille : 40 ans plus tard : un bilan (p. 95–105). Montréal : VLB éditeur.
  • Beauchemin, J. (2000). Le discours éthique néolibéral et les transformations du projet politique de la modernité. Dans A. Lacroix et A. Létourneau (dir.). Méthodes et interventions en éthique appliquée (p. 93–107). Montréal : Fides.
  • Beauchemin, J. (2000). Revitaliser la citoyenneté : la nécessité d’un projet politique. Dans Y. Boisvert, J. Hamel et M. Molgat (dir.). Vivre la citoyenneté : identité, appartenance et participation (p. 157–164). Montréal : Éditions Liber.
  • Beauchemin, J. (1999). Les déterminations externes de la crise du fédéralisme canadien. Dans P. Destatte (dir.). L'idée fédéraliste dans les Etats-nations : regards croisés entre la Wallonie et le monde (p. 87–96). Bruxelles : P.I.E. Peter Lang.
  • Beauchemin, J. (1997). Conservatisme et traditionalisme dans le Québec duplessiste : aux origines d'une confusion conceptuelle. Dans A.-G. Gagnon et M. Sarra-Bournet (dir.). Duplessis : entre la grande noirceur et la société libérale (p. 33–54). Montréal : Éditions Québec Amérique.
  • Bourque, G., Duchastel, J. et Beauchemin, J. (1997). Mais qu'est-ce donc qu'une société libérale? Réponse aux interventions des professeurs Behiels, Brunelle et Rouillard. Dans A.-G. Gagnon et M. Sarra-Bournet (dir.). Duplessis : entre la grande noirceur et la société libérale (p. 349–375). Montréal : Éditions Québec Amérique.
  • Duchastel, J., Dupuy, L., Paquin, L.-C., Beauchemin, J. et Daoust, F. (1995). The SACAO project : using computation toward textual data analysis in the social sciences. Dans E. Nissan et K.M. Schmidt (dir.). From information to knowledge : conceptual and content analysis by computer (p. 7–16). Oxford (Angleterre) : Intellect.
  • Duchastel, J., Paquin, L.-C. et Beauchemin, J. (1994). Automated syntactic text description enhancement : determination analysis. Research in humanities computing 2 (p. 127–144). Oxford (Angleterre) : Clarendon Press.
    Notes: Selected papers from the ALLC/ACH Conference, Siegen, June 1990
  • Duchastel, J., Bourque, G., Beauchemin, J. et Armony, V. (1993). Espace du droit et de la communauté dans le discours constitutionnel canadien. Dans C. Thomasset, R. Côté et D. Bourcier (dir.). Les sciences du texte juridique : le droit saisi par l'ordinateur (p. 311–346). Cowansville : Éditions Yvon Blais.
  • Beauchemin, J., Bourque, G. et Duchastel, J. (1992). Les traditions de la province de Québec sont immuables mais elles ne sont pas immobiles : tradition et modernité dans les discours constitutionnels 1940-1960. Dans P. Lanthier et G. Rousseau (dir.). La culture inventée : les stratégies culturelles aux 19e et 20e siècles (p. 99–132). Québec : Institut québécois de recherche sur la culture.
Articles professionnels ou de magazines
Livres
Actes de colloque
  • Beauchemin, J. (2008). L’identité québécoise : entre l’un et le multiple, Montréal.
    Notes: Automne 2008
  • Cucumel, G., Beauchemin, J. et Gendreau, V. (2000). Analyse de stratégies argumentatives dans le cadre méthodologique de la cooccurrence étendue. Dans 5es journées internationales d’analyse statistique des données textuelles, Université de Lausanne, Lausanne (Suisse), 8-10 mars.
  • Cucumel, G. et Beauchemin, J. (1998). Analyse de la cooccurrence étendue dans le discours partenarial québécois. Dans 4es journées internationales d'analyse statistique des données textuelles, Université Nice Sophia Antipolis, Nice (France), 19-21 février.
  • Cucumel, G. et Beauchemin, J. (1995). Stratégies discursives et test de significativité des cooccurrences lexicales. Dans 3es journées internationales d'analyse statistique des données textuelles, Université de Rome, Rome (Italie).
    Notes: Décembre 1995
  • Paquin, L.-C. et Beauchemin, J. (1989). Apport de l'ordinateur à l'analyse des données textuelles, Québec.
Rapports de recherche ou techniques
  • Beauchemin, J. et Fahmy-Eid, N.Gouvernement du Québec, Ministère de l’éducation du loisir et du sport. (2014). Le sens de l’histoire : pour une réforme du programme histoire et éducation à la citoyenneté de 3e et de 4e secondaire.
    Notes: Février 2014

Département de sociologie

Le Département de sociologie de l’UQAM propose des programmes d’étude et de recherche novateurs et d’une grande rigueur intellectuelle qui permettent de mieux comprendre les sociétés contemporaines ainsi que de participer à leur transformation.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de sociologie
Local A-5055
1255, St-Denis
Montréal (Québec) H2X 3R9